Que penser de la nourriture pour animaux à base d’insectes ?

que penser de la nourriture pour animaux à base d'insectes

Nos chercheurs étudient les moyens de consommer mieux pour mieux contrôler notre impact sur la pollution que représentent nos déchets.

Maintenant, il y a une tendance croissante qui pourrait avoir un impact positif sur la réduction des déchets issus de la production d’aliments pour animaux de compagnie : les aliments pour animaux à base d’insectes.

Dans cet article d’Insectopia, nous vous parlerons de cette nouvelle tendance et nous vous apporterons des exemples d’entreprises qui la mettent déjà en œuvre.

La demande existe-t-elle ?

Pour réaliser tout type d’investissement dans des machines, de la recherche ou de l’innovation, il est nécessaire de savoir si ce que vous souhaitez mettre en œuvre sera ou non très demandé à l’avenir.

En effet, la vérité est que plus d’une fois les propriétaires d’animaux ont vu leurs compagnons chasser ou attraper un insecte qui se promenait dans le jardin ou sur la terrasse. 

De ce point de vue, les entreprises et les fabricants qui décident d’inclure cet ingrédient dans leurs formules alimentaires doivent prendre en compte l’information et l’éducation sur les avantages afin de briser les idées reçues quant à cet aliment.

Pourquoi utiliser des protéines d’insectes dans les formules d’aliments pour animaux de compagnie ?

La réponse est simple : la durabilité. Le remplacement de la viande et des protéines animales par des insectes pour les aliments pour animaux contribue positivement à la durabilité de la chaîne de production.

On sait déjà que la quantité de ressources nécessaires à la production de viande est très élevée, en tenant compte de la nourriture et des engrais pour les animaux jusqu’à l’emballage et au transport vers les centres de vente. L’agriculture industrielle conventionnelle nécessite de grandes quantités d’énergie, d’eau et de terres, et même le bien-être du bétail et ses effets polluants restent un sujet de débat à ce jour.

On estime qu’entre 12% et 20% de la viande produite dans le monde est destinée à l’alimentation des animaux domestiques.

Protix, la société néerlandaise qui prétend avoir la plus grande ferme d’insectes au monde, estime que, par rapport au bœuf, les aliments à base d’insectes utilisent 2 % de l’espace terrestre et 4 % d’eau pour chaque kilogramme de protéines.

Ces chiffres ne sont-ils pas assez durables ? Comme si cela ne suffisait pas, les insectes n’ont pas besoin d’engrais ou de pesticides, et ils produisent très peu d’émissions de méthane et d’ammoniac.

Dans le même ordre d’idées, le président de la British Association of Veterinarians , a déclaré :

« Il y a un avenir vraiment passionnant pour l’utilisation des protéines d’insectes pour l’alimentation des animaux de compagnie. Il est essentiel de trouver des sources de nourriture qui n’épuisent pas le sol ou l’eau, ou qui n’entraînent pas le changement climatique ».

De plus, trois autres bénéfices ressortent de ce bénéfice principal :

• Plus grande rentabilité : en nécessitant moins d’intrants et de ressources pour sa production, les coûts sont réduits et la rentabilité pourrait croître.

• Augmentation de la demande : cette caractéristique pourrait avoir un impact positif sur l’attraction d’acheteurs plus millennials, la tranche d’âge avec le plus de propriétaires d’animaux aujourd’hui ; ces types de propriétaires sont même prêts à payer plus cher pour un produit de meilleure qualité ou plus durable. Ce groupe comprend également la majorité des propriétaires de chats végétariens : comme les félins ont besoin d’obtenir de la taurine à partir de protéines de viande, ils peuvent préférer donner à leurs animaux de compagnie de la nourriture à base d’insectes plutôt qu’avec du bœuf, du poulet ou du poisson.

• Qualité nutritionnelle : en plus d’être une bonne source de protéines, les insectes contiennent des graisses, des acides gras, des minéraux et des vitamines. La quantité de ces nutriments varie selon les espèces.

Comment les normes bougent chez nous ?

D’autre part, l’Union Européenne a autorisé il y a quelques années l’utilisation de protéines d’insectes dans les aliments pour animaux de compagnie. Initialement, cela a encouragé le développement de la nourriture pour chiens.

Au Royaume – Uni , par exemple, des aliments contenant jusqu’à 40 % de protéines d’insectes peuvent déjà être vus sur les étagères. Ce qui se passe, c’est qu’en raison du manque de production de masse et d’infrastructures, ce type d’aliment est jusqu’à 4 fois plus cher qu’un aliment moyen.

Les protéines d’insectes dans les aliments pour animaux font également leur entrée sur le marché en Allemagne, en France et en Italie.

Les entreprises qui se lancent dans les protéines d’insectes

Nous vous apportons l’exemple de certaines entreprises qui innovent déjà dans cette tendance, pour vous inspirer et voir que le changement est possible, au cas où vous voudriez le mettre en œuvre dans votre entreprise.

• Ynsect est une entreprise d’élevage d’insectes née en 2011 qui utilise, contrairement à beaucoup d’autres, les vers de farine comme principal élevage.

• AgriProtein a sa ferme principale au Cap, en Afrique du Sud. Il utilise des mouches soldats noires et leurs larves pour transformer les déchets alimentaires organiques en farine pour le poisson, la volaille, les porcs et les aliments pour animaux de compagnie.

• Protix Biosystems , la société fondée en 2009. Elle a également développé un aliment humide bénéfique pour la santé intestinale.

• Fondée en 2015, Wilder & Harrier de Montréal développe une gamme de nourriture pour chiens à base d’insectes et de gâteries à base de mouches soldats noires, de grillons et de vers de farine.

• Yora Pet Foods propose une croquette à base de protéines d’insectes (mouche soldat noire), d’avoine, de pommes de terre et de légumes.

Même si les propriétaires humanisent les animaux de compagnie, les chats et les chiens continueront à chasser et à manger toutes sortes d’insectes qui se présentent à eux.

Si nous voulons retourner à la nature et nourrir les animaux « comme ils le feraient dans la nature », alors quoi de plus approprié que des insectes ?

Pensez-vous qu’il sera mis en œuvre sur le marché ?

Merci à la rédaction de https://insectopia.fr/