Guide du démarrage pour l’élevage de vos premiers serpents

guide du démarrage pour l’élevage de vos premiers serpents

Avez-vous toujours rêvé d’avoir un serpent ? Si oui, alors vous êtes au bon endroit ! Dans ce guide, nous aborderons les différentes étapes à suivre pour élever votre premier serpent. Nous commencerons par les premières démarches à faire pour trouver l’animal de votre choix. Puis nous passerons à la phase de l’élevage.

Les différents types de serpents

En effet, il existe de nombreux types de serpents. Nous allons donc commencer à énumérer les catégories de serpents afin de vous simplifier votre choix :

  • Les espèces venimeuses.
  • Les serpents non venimeux.
  • Les spécimens d’eau douce.
  • Les serpents marins.
  • Les serpents du désert.

Trouver un animal de qualité

La première étape pour l’élevage de vos serpents, c’est de trouver un animal de qualité. Pour ce faire, vous pouvez vous rendre des sites d’élevage. Il faudra que vous preniez le temps de faire plusieurs visites afin que vous puissiez choisir le serpent qui vous correspond le mieux.

L’habitat du serpent

Pour l’élevage, le serpent doit être en bonne santé. La vie du serpent dépend de son habitat. Vous devez donc prendre en considération les conditions de vie du serpent. Pour cela, vous devez choisir un endroit où il y a une aération suffisante et l’humidité nécessaire. Le terrarium doit être assez grand pour que le serpent puisse se mouvoir librement. La matière de l’habitat doit être adaptée aux conditions climatiques que vous devrez recréer. Vous aurez le choix entre 3 matières :

  • Le bois, facile à moduler et doté d’un bon gradient thermique
  • Le verre, disposant d’une visibilité parfaite
  • Le PVC, parfait pour optimiser la place à l’endroit du stockage

Quel matériel pour aménager le terrarium ?

Le terrarium devra reproduire parfaitement le biotope de l’animal choisi. Par conséquent vous devrez étudier le climat dont il est issu. Pour recréer artificiellement les conditions climatiques vous devrez utiliser divers appareils:

  • Un hygromètre pour mesurer le taux d’humidité
  • Le thermomètre afin de mesurer la température
  • Des systèmes de chauffage
  • Un brumisateur
  • Le thermostat permettra d’accorder ces différents appareils
  • Un sol, ou substrat

L’alimentation du serpent

La diversification de l’alimentation est une des clés de la survie du serpent. Ce dernier doit être nourri au moins une fois par semaine. Les aliments se divisent en trois catégories :

  • Des proies vivantes
  • Des proies congelées
  • De la nourriture sèche
  • Les proies choisies seront déterminées par la taille et le type de serpent.

La santé du serpent

Savoir reconnaître les signes de malaise chez son serpent est primordial pour lui sauver la vie.

  • Le serpent est-il bien installé ?
  • A-t-il suffisamment d’espace ?
  • Le thermomètre est-il à son niveau ?
  • L’hygromètre fonctionne-t-il correctement ?
  • Les serpents sont-ils en bonne santé ?

Le serpent qui se déplace lentement et qui a du mal à se nourrir ou le serpent dont la couleur change seront des signes qui doivent être pris au sérieux. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire.

L’entretien du terrarium

Le sol sera changé une fois par mois environ. Cette opération doit être faite sans que le serpent ne soit au vivarium.

Pour laver le sol, il faut utiliser de l’eau froide (de préférence) ou de l’eau tiède.

La reproduction du serpent

Le serpent est ovovivipare, c’est-à-dire qu’il pond ses œufs et qu’il naît vivant. Pendant leur gestation, les œufs sont conservés dans un bac de gestation. Une fois les serpents nés, il faut les laisser s’installer sur leur territoire de chasse.