Qu’est-ce que la toux du chenil : comment s’attrape cette maladie ?

la maladie de la toux du chenil les causes et les symptomes

Lorsque vous partez en vacances, laisser son chien dans un chenil est souvent la meilleure option pour son confort. Dans un chenil, un chien est souvent en contact avec ses congénères, cela représente un terrain favorable au développement de certaines maladies infectieuses. Parmi les maladies contagieuses qu’un chien pour contracter lors de son séjour au chenil se trouve la trachéobronchite, ou pour faire simple la toux du chenil. C’est une maladie inflammatoire de l’appareil respiratoire, en particulier la partie supérieure, on remarque également une dégradation de l’état général de l’animal.

Quelles sont les causes de cette maladie ?

Avant toute chose, il est primordial de comprendre quelles sont les causes réelles de cette maladie. La première chose à savoir est que cette maladie est une co-infection, cela veut tout simplement dire que les symptômes sont causés par l’association d’une bactérie à d’autres virus respiratoires, en particulier l’adénovirus canin de deuxième type et le Parainfluenza canin.

La toux du chenil est très contagieuse, un simple contact entre deux chiens permet aux agents pathogènes responsables de la maladie d’être transmis. Le monde de transmission est donc dit direct. Il suffit qu’un chien sain colle son museau à celui d’un chien infecté pour que les germes se transmettent. Les aérosols émis lors de la toux ou de l’éternuement d’un chien malade sont suffisants pour contaminer tous les chiens à proximité.

Quels sont les symptômes de la toux du chenil ?

Les premiers symptômes que l’on observe lors la toux du chenil sont des complications respiratoires très gênantes pour votre animal de compagnie. Le chien a du mal à respirer normalement, vous sentez que quelque chose bloque sa respiration. Par la suite, vous pourrez observer l’apparition d’une toux sèche et très rauque qui survient sous forme de crises, le tout est également associé à un écoulement nasal plutôt abondant. Certains chiens pourraient même éternuer sans cesse. Tous ces symptômes entraînent un état de fatigue intense, votre chien pourrait même complètement perdre l’appétit et refuser de jouer comme à son habitude.

Si un chien qui a été en contact avec d’autres congénères ou qui a passé un séjour en pension canine revient avec ces symptômes, il est forcément atteint de la maladie de la toux du chenil.

Comment prévenir et traiter la toux du chenil ?

Il est impossible de garder un chien isolé toute sa vie mais, rassurez vous ! Il existe des vaccins qui permettent à votre chien d’être protégé contre la toux du chenil. Le premier vaccin que vous devrez obligatoirement faire à votre chien est le vaccin contre l’adénovirus canin et le virus Parinfluenza, cela évitera beaucoup de complications. Il est recommandé également de faire vacciner votre chien le plus tôt possible. Notez que les vaccins cités précédemment permettent une protection de longue durée. Si vous comptez laisser votre chien dans un chenil ou dans une pension canine, il existe un vaccin supplémentaire contre la toux du chenil, qui permettra à votre chien d’être protégé de manière plus efficace durant sont séjour. Cependant, il faut que vous sachiez que même avec la vaccination, votre chien risque d’attraper la toux du chenil mais, les symptômes seront moins graves.

Traiter la toux du chenil

Dès que les premiers symptômes apparaissent, vous devez emmenez votre chien chez un vétérinaire qui lui prescrira un traitement adéquat. Voici ce que vous pouvez faire pour aider votre chien :

  • lui donner des comprimés de vitamine C ;
  • lui offrir quelques jours de repos complet ;
  • lui donner du miel et du jus de citron pour soulager les symptômes ;
  • lui faire respirer de la vapeur.

Bien que les symptômes de la toux du chenil soient très dérangeants, ils se soignent assez facilement et la vie de votre chien n’est pas en danger.